Pages Menu
Categories Menu

Posté le 17 Fév , 2013 dans Tamil Nadu India 2013

17 février 2013 : Visite de Mahabalipuram

17 février 2013 : Visite de Mahabalipuram

17 février 2013 : Visite de Mahabalipuram

Ce matin, petit réveil matinal à 5 heures !
Difficile de bouger son corps en ce début de voyage.
Le portail de l’hôtel est fermé. On a fait le mur avec les profs, c’est du beau !

Le soleil va se lever. Les pêcheurs partent à la pêche, nous nous dirigeons vers la plage de Mahabalipuram rebaptisée Mamapuram, pour admirer un lever de soleil sur l’océan indien, la baie du Bengale.
Assis dans le sable humide et chaud, la lumière douce apparaît, les barques sont amenées en bordure d’eau par deux sbires sous le regard du capitaine. Les moteurs sont montés et le tout est poussé à l’eau. Les hommes équilibristes se tiennent debout comme de valeureux guerriers face aux grandes vagues.

Leurs bateaux sont à l’image de leur pays : très colorés.

Au loin, on aperçoit le shore temple !

Petit déjeuner en terrasse, reposant !

Ensuite, départ avec notre guide Pascal qui parle un peu le français de Pondy pour découvrir l’histoire de la ville à travers les roches sculptées.
Découverte du temple puis de la pénitence d’Arunja et enfin de la Krishna Butter Ball.

Pascal va nous guider à travers un dédale de temples, de statues, d’avatars de Krishna, de Vishnu et de Bramha.

On découvre les emplacements de vieux forts anglais de bord de mer puis deux phares posés sur une colonne vertébrale de roches.

Enfin, les five rathas, les cinq chariots, qui sont des statues sculptées à partir d’un monolithe et qui retracent la vie des rois Pallavas, du Mahabharata du VIIème siècle.

Puis on termine par le shore temple : temple de bord de mer.

Petit repas en bord de mer, où nous avons attendu plus d’une heure que la cuisinière nous prépare un curry de poisson à partir de poisson de jour. Le sea rock c’est top !

Après-midi détente et shopping pour certains dans les rues plutôt baba de cette ville. Certains vont préférer une petite baignade qui restera dans les mémoires car faute de ballon, une noix de coco fera l’affaire.

Repas dans un restaurant street food où les cuisiniers sont en bord de rue et nous avaient préparés un curry végétarien.

Ensuite, errance dans les rues de Mamapuram, dégustation de pâtisseries indiennes et découverte du monde de la nuit, moment où certains lieux deviennent des dortoirs, et où les plus pauvres prennent possession d’endroits à l’ombre pour y passer la nuit dans un drap.
Grande leçon pour comprendre les problèmes liés à l’Inde, aux castes, aux situations catastrophiques que vivent certains.
On commence à aborder la violence faite aux femmes, les problèmes liés à la sexualité,…

Article rédigé par Victor (1ère Btn Hôtellerie)

0

Répondre