Pages Menu
Categories Menu

Posté le 26 Fév , 2013 dans Tamil Nadu India 2013

26 février 2013 : Voyage de nuit entre Madurai et Chennai / Arrivée à Chennai

26 février 2013 : Voyage de nuit entre Madurai et Chennai / Arrivée à Chennai

26 février 2013 : Voyage de nuit entre Madurai et Chennai / Arrivée à Chennai

Départ de Madurai en train (le Pothigai Express) : la gare est bondée et on se rend compte que les indiens voyagent énormément en train.
En revanche, ils n’arrivent pas à la dernière minute mais passent parfois longtemps à attendre leur train. N’oublions pas que le réseau ferré indien est l’un des mieux organisé au monde !
Certes le confort est sommaire : les accompagnateurs ont choisi la classe SLEEPER, qui est la plus basse classe de voyage : aucun confort et des souris qui passent sous nos pieds !
Après une nuit dans le train, nous descendons à Chengalpattu, banlieue proche de Chennai.

Nous sommes arrivés dans la capitale du Tamil Nadu qui compte 15 millions d’habitants environ. C’est dans cette mégalopole que nous allons passé nos deux derniers jours.

Plongée dans l’Inde moderne :

Arrivés à l’hôtel SRM (hôtel d’application du département hôtellerie), nosu sommes accueillis avec le traditionnel collier de fleurs. Nous sommes accueillis par le directeur du département hôtellerie de l’Université SRM de Chennai, M. Dr Ashok Kumar pour une présentation de l’Université.

En Inde, il n’y a pas de formation initiale dans les métiers de la restauration. Les formations sont dispensées après le bac et sont faites en 3 ans. Au bout de ces 3 années, les étudiants peuvent espérer encadrer des équipes au niveau international.

 

Nous visitons les locaux de l’école. Nous visitons ensuite l’installation de l’université qui compte 25 000 étudiants.

Nous avons été stupéfaits de la grandeur de leurs installations (hôpital universitaire, amphithéâtre de 3 500 places, bibliothèque immense,…).

En fin de matinée nous avons visité le Grand Chola Hôtel, hôtel qui est sorti de terre 6 mois auparavant. Il compte 800 chambres et revendique sept étoiles. Cet hôtel est HQE et ne rejette pas de CO².

Nous avons  été impressionnés par la grandeur et le luxe de l’établissement qui est dirigé par un français, M. Charradeau Philippe.

Cet hôtel, malgré son standard international, a su garder l’identité indienne par les uniformes, la décoration et l’architecture.
A l’heure où la mondialisation a tendance à uniformiser les bâtiments et les pratiques, le fait de pouvoir garder l’identité du pays nous semble importante.
La visite d’une chambre High Tech (domotique dernier cri pilotée par IPad) nous a permis de voir l’avancée technologique de l’hôtellerie de luxe indienne.

Nous avons ensuite rencontré le directeur de cet établissement. Il nous a gracieusement invités à boire une boisson chaude et à discuter.

Au fil de la conversation, il nous a ensuite invité à déjeuner dans un des restaurant de l’établissement.

Les buffets étaient très garnis et la qualité des mets était impressionnante, un accord entre gastronomie indienne et  les produits de qualité. Nous n’étions plus du tout en Inde mais dans un établissement de standard international, moderne et principalement destiné à une clientèle haut de gamme internationale.

Pour la plupart des étudiants, ce repas a été une première. Car même si beaucoup d’entre eux sont issus d’une formation hôtelière, peu d’entre eux ont eu la chance de fréquenter des établissements de ce genre.
Tous les membres du groupe ont partagé un moment unique.

 

L’inde est décidément un pays  de contrastes, où l’extrême pauvreté côtoie la grande richesse. Cet hôtel emploie 1 200 personnes et recherche de nombreuses personnes dans l’encadrement pour former et diriger chaque département.

 

L’après midi, nous l’avons passé dans le centre de Chennai entre centre commercial de type mall américain et cinéma ultra moderne où les films violents côtoient les films Bollywood.

Nous avons découvert un café qui servait des boissons chaudes aromatisée avec du sirop Monin !

Ensuite, surprise, encore une surprise de la part de l’Université ; un repas buffet indien pour découvrir toutes les richesses de leurs cuisines.
Un repas servi dans le jardin de l’hôtel à la tombée de la nuit par une température très douce.
Pour bon nombre d’entre nous, c’était la première fois qu’on nous réservait un tel accueil !!!
Et pour finir, ce soir avant de dormir, ce n’est pas une séance de carnet de voyage, mais l’ultime révision des interventions de demain : démonstration culinaire et séminaire sur les vins de la Région Centre (avec l’aide du BIVC)

et le fromage.
La nuit est indispensable car la veille, la plage de sommeil a été très courte et très inconfortable.

Article rédigé par Pierre (2ème année BTS Hôtellerie)

0