Pages Menu
Categories Menu

Posté le 12 fév , 2016 dans Projet "Food Inde 2016, Le Goût des Autres", Sessions culinaires

Day 10 : Soirée à thème Rencontre aux saveurs franco-Indiennes à Pondicherry

Day 10 : Soirée à thème Rencontre aux saveurs franco-Indiennes à Pondicherry

Aujourd’hui, soirée à thème délocalisée en Inde !
Le thème : Rencontre aux saveurs Franco-Indiennes.

Ce matin, nous nous levons avec une pression différente de d’habitude.
Nous allons devoir produire un repas franco-indien dans une cuisine que nous ne connaissons pas et de plus qui n’est pas du dernier cri en terme d’hygiène. Sacré challenge !

L’équipe de cuisine part tôt car elle va commencer à produire dès la fin de matinée car malgré tout il faut servir une cinquantaine de couverts. Mais surtout, il faut arriver à centraliser toutes les marchandises, prendre possession des locaux et peut être faire un peu de ménage et de rangement des postes que l’on nous a affectés.

Nous arrivons au restaurant et sommes accueillis par Pierre qui a reçu toutes les marchandises commandées la veille.
On essaie de faire le point, de les trier et de les répartir.
On a des cœurs de bananier à servir mai personne n’en a jamais fait ! Va pas falloir chômer.

On commence par le respect de la marche en avant, l’épluchage et le lavage des légumes, enfin bon on ne développe pas plus.
Il est déjà midi et nous n’avons pas avancé beaucoup, car jouer à l’extérieur, ce n’est pas comme jour à domicile, il y a toujours des surprises et en Inde elles peuvent être énormes, les surprises.

Nous partons manger et rejoindre le groupe de restaurant qui a eu la chance d’aller se promener dans le quartier musulman de Pondy au sud ouest.

Repas au Seagull, pas gégé mais pour changer du riz, nous avons choisi un poulet rôti et des frites.
Déjà, on attend un bon moment et enfin quand arrivent les assiettes, on découvre des portions de jeunes filles.
Bien oui, quand on mange à l’étranger, mieux vaut manger local. Car le luxe a un prix.

Nous repartons tous ensemble au restaurant pour continuer la mise en place.
Durant tout l’après-midi, nous allons faire les différents plats :

– cappuccino de carotte et crevette laquée
– Millefeuille de légumes provençaux (à base de dosa), crème d’ail.
– Volaille en deux services : le filet farci en sauce moutarde, la cuisse en bouillon asiatique, pomme darphin et cœur de palmier aux herbes
– Fougasse à la tomate séchée et chèvre
– Banane rôtie aux épices et crumble d’ananas.

Nous avons essayé de produire un menu simple, mettant en valeur les produits français en intégrant quelques produits indiens locaux (le dosa et le cœur de palmier).

Durant ce temps, en salle, la terrasse commence à prendre forme.
La carcasse est montée, les nappes posées, les menus en cours de rédaction et de tirage, les bougeoirs remplis,…
Les cocktails se préparent, les vins du Centre Val de Loire sont au frais.
Ce soir, nous accueillons le Consul de France, M. Janvier qui est de Valençay et qui a un faible pour les vins de la Région Centre. Ca tombe plutôt bien !

Il est 18 h, le groupe cuisine a un peu de temps libre et en profite pour faire une pause sur la terrasse d’en face et prend un petit rafraîchissement local à base de jet de houblon fermenté dans le Kérala, la Kingfisher.
Durant ce moment de détente, on fait le point de la journée écoulée et on se rend compte finalement que toute expérience est bonne à prendre.
Cette expérience culinaire là n’est pas d’un grand apport technique, mais en revanche, nous avons vécu dans des conditions d’hygiène, de température qui nous font comprendre la difficulté de vivre sous ces latitudes.
Comment arriver à motiver, à se motiver quand il est fait 30/35 °C !
Comment maintenir un niveau de qualité avec ces contraintes techniques, météorologiques,… ?

Il est 19h30, les premiers clients arrivent.
Beaucoup d’expatriés, assez peu d’indiens ou de Pondicherriens ! Dommage !
Nous avons invité un groupe de lycéens français issus du Lycée Agricole Le Chesnoy à Montargis. Ils mangent et profitent de leur soirée. Demain, ils partent rencontrer une ONG dans le sud de l’Etat.

Les clients s’assoient, découvrent le cocktail sans alcool à base de jus de fruits locaux et de sirop de châtaigne.

Le service se déroule comme sur des roulettes.
En cuisine, le dressage des assiettes est assez folklorique car la place manque.
La chaleur des brûleurs des wok devient insupportable, il doit faire 40 °C dans la cuisine.

Enfin, la soirée se termine.
Nous allons manger les restes et nous reposer un peu.

Nous rentrons à l’hôtel, il est 1h 30 du matin !
Demain départ pour Mahabalipuram vers 8 h !
La nuit va être courte

0

Répondre

Ver peliculas online