Pages Menu
Categories Menu

Posté le 9 fév , 2016 dans Projet "Food Inde 2016, Le Goût des Autres"

Day 7 : Rencontre au village d’Arittapatti

Day 7 : Rencontre au village d’Arittapatti

Départ vers 8 h 00.
Cette 2ème journée d’immersion au sein du village d’Arittapatti est organisée autour de la cuisine en extérieur.
Le groupe est divisé en 8 binômes de 2 étudiants. Chacun part alors en direction des maisons accompagné de 5 à 6 femmes (l’hôte ne parlant que le tamoul mais accompagnée par 4 à 5 étudiantes devant nous aider à traduire).
C’est parti pour cuisiner : entre épicé et sucré, il y en a eu pour tous les goûts.


Pendant que certains découvrent leur famille d’accueil, d’autres ont eu le privilège de rencontrer les enfants de l’école primaire du village où ils ont été accueillis comme pour un jour de fête alors qu’il s’agissait d’une visite à l’improviste.


Après ce moment riche en émotions, c’est l’heure de se retrouver pour manger.
Nouvelle découverte pour le partage du repas : c’est un arbre « sacré » ; le banyan, sous lequel les indiens viennent méditer.
A la fin du repas, discours de plusieurs personnes afin d’exprimer les sentiments ressentis, des moments passés ensemble en famille.

Avec un peu de recul, le fait de cuisiner nous a permis de découvrir leur vie quotidienne, leur lieu de vie, leur intimité. Ce n’est pas une manière ordinaire ordinaire de voyager, loin du tourisme habituel.

Il est temps de repartir avant que Mr Bharathi nous fasse un petit discours sur les deux jours passés ensemble et présente notre projet au directeur exécutif de DHAN Foundation.
Échange de cadeaux et dégustation d’un verre d’eau de coco et de gâteaux au millet.

Retour à DHAN People Academy pour boucler notre valise, prendre une douche et tout cela en 30 minutes.
Départ pour la gare à 19 h 30 pour rejoindre Pondicherry en train de nuit.
Retournement de situation : sur nos 23 places, seules 15 ont été validées.
Nous ne pouvons pas prendre le train et allons donc passer la nuit dans le bus pour couvrir les 400 km en un peu plus de 11 heures. Soit une moyenne inférieure à 40 km/h.
Pas simple de dormir dans un bus, mais dans un bus indien c’est encore pire !

Article réalisé par Laurine le 10 février 2016 dans le hall de l’hôtel de Pondicherry à 23 h10 .

0

Répondre

Ver peliculas online