Pages Menu
Categories Menu

Projet Tamil Nadu India 2013

Le Projet Tamil Nadu India 2013 du lycée Jacques Cœur de BOURGES a pour objet de sensibiliser les jeunes aux relations NORD/SUD à travers un pays émergent : l’INDE.

Le groupe Tamil Nadu India 2013

Au mois de janvier 2012 , le groupe Tamil Nadu India 2013 est formé.

Il compte :

6 élèves de seconde hôtelière
5 étudiants de 1ère année de BTS hôtellerie
3 étudiantes de 1ère année de BTS habillement
1 étudiante de 1ère année de BTS ESF

Ils seront accompagnés par 4 professeurs et un médecin.

atelier-inde--22-

 

atelier-inde--24-

Le blog doit permettre la mise en commun du travail des collégiens, des lycéens et étudiants et professeurs travaillant sur le projet tamil Nadu India 2013.

L’objectif est également de créer des liens avec des établissements hôteliers indiens dans le but de placer des stagiaires en Inde en BTS 1ère année.

 

Rickshaw in Pondicherry (India) le film by Namasté INDE

Posted by on 30 Sep , 2013 in Médias, Nos Projets, Tamil Nadu India 2013, Vidéos | 0 comments

Rickshaw in Pondicherry (India) le film by Namasté INDE

Un petit tour de rickshaw à travers les rues de Pondicherry. Extraite du Projet Tamil Nadu India de l’association Namasté INDE de Bourges (http://wwww.namasteinde.org)

lire la suite

My vision of India, Tamil Nadu, Le film de Lison

Posted by on 30 Sep , 2013 in Médias, Nos Projets, Tamil Nadu India 2013, Vidéos | 0 comments

My vision of India, Tamil Nadu, Le film de Lison

L’Inde a changé beaucoup de choses. Je ne regarderai plus jamais le monde de la même façon. Les souvenirs de ce voyage sont précieusement ancrés dans mon esprit et dans mon corps. Ils ne peuvent plus me quitter et sont parfois douloureux. Il m’arrive souvent de retourner en Inde la nuit, entre deux rêves un peu trop réalistes… L’Inde me manque et continue de me dévorer. Il y a des choses qu’on ne peut pas oublier. Il y a des choses qui vous hantent et qui ne peuvent plus jamais vous quitter.

lire la suite

Projet Tamil Nadu India 2013 : le film

Posted by on 30 Sep , 2013 in Médias, Nos Projets, Tamil Nadu India 2013, Vidéos | 0 comments

Projet Tamil Nadu India 2013 : le film

Projet de 2 ans qui se concrétise par un voyage de 15 jours en Inde du Sud, dans le Tamil Nadu. De Chennai, à Kanchipuram, Mahabalipuram, Pondichéry et Madurai, 15 lycéens ont mené des actions professionnelles dans le domaine de l’hôtellerie (à pondichéry et à l’université SRM de Chennai), des actions humaines à destination d’associations et des découvertes culturelles, patrimoniales. Projet d’une école associée UNESCO : http://lycee-hotelier-jacques-coeur.fr/...

lire la suite

27 février 2013 : Journée gastronomique franco-indienne à SRM Université de Chennai

Posted by on 27 Fév , 2013 in Tamil Nadu India 2013 | 0 comments

27 février 2013 : Journée gastronomique franco-indienne à SRM Université de Chennai

27 février 2013 : Journée gastronomique franco-indienne à SRM Université de Chennai Notre dernier jour en Inde, à Chennai allait être réservée à l’université. La matinée débute par une démonstration de cuisine, au département hôtellerie de SRM université. Le passage à proximité de Gandhi nous en impose et nous met immédiatement dans le bain.   Nous sommes accueillis par un tapis rouge et une grosse guirlande de ballons aux couleurs franco-indiennes. La présence d’une tour Eiffel marque bien l’intérêt que les indiens portent à la culture gastronomique et culturelle de notre pays. Les étudiants en hôtellerie restauration du lycée Jacques Cœur, ont réalisé en démonstration un millefeuille de légumes et poulet ainsi qu’un filet de dorade sauté, ratatouille et coulis de poivron. Durant 2 heures de temps, Caroline, les deux Mat(t)hieu, Victor, Simon et Juline ont animé une démonstration sans aucun temps mort. Ils ont partagé leurs connaissances avec les étudiants indiens. Le millefeuille intégrait un dosa, sorte de fine crêpe indienne à base de farine de riz et d’eau ; cela permettait de montrer comment notre cuisine fonctionnait, comment elle intégrait les recettes et produits étrangers. Juline, une lycéenne de 1ère BTn Hôtellerie commentait la démonstration en anglais devant un public indien comblé et séduit. Pendant ce temps, une démonstration de cuisine indienne était organisée pour les élèves français restants de restaurant. Des enseignants indiens transmettaient ainsi quelques recettes indiennes et cela nous a permis de repartir avec une partie de la logique de conception de leurs recettes traditionnelles. Tout le monde ce matin était vêtu en uniforme de cuisine. La fin de la matinée a été consacrée à un point presse où de nombreux journalistes sont venus photographier les productions. Cela a été un moment très protocolaire et nous sentions que chacun prenait soin des mots qu’il utilisait ! Parmi nous, étaient conviés, le directeur de l’Université, le ministre sud indien du tourisme, des représentants d’hôtels, des responsables locaux,… L’association Namasté i.N.D.E. a ainsi pu entrer en contact avec de nombreux représentants locaux en vue de créer des partenaires en hôtellerie mais également dans les domaines scientifiques et médicaux. L’après midi, un deuxième séminaire était également au programme. il consistait à sensibiliser les jeunes indiens sur le vignoble du Val de Loire avec une dégustation d’un verre de vin de Sancerre et d’un fromage de chèvre (acheté en Inde !). Mme Bodeux, professeure de restaurant et quelques étudiants de BTS Hôtellerie animaient de main de maître une séance de dégustation avec analyse et découverte du vin. En Inde, il est très difficile de trouver du vin français et de boire du bon vin. Ce séminaire sur les vins a été un réel moment d’échanges avec les jeunes indiens qui n’ont pas hésité à poser de nombreuses questions. Dans certaines régions à dominante musulmane, la consommation d’alcool est interdite. Cette dégustation a été très instructive car avec la fiche de dégustation traduite, les étudiants indiens ont réellement participé et échangé sur leurs sensations. La journée s’est terminée par un long discours officiel durant lequel de nombreux échanges protocolaires ont eu lieu. Le directeur de l’université se posait la question de la recherche à mener dans son université pour trouver une solution à la manière de nourrir 9 milliards de terriens. Forts intéressés par notre gastronomie, les indiens gardent...

lire la suite

26 février 2013 : Voyage de nuit entre Madurai et Chennai / Arrivée à Chennai

Posted by on 26 Fév , 2013 in Tamil Nadu India 2013 | Commentaires fermés sur 26 février 2013 : Voyage de nuit entre Madurai et Chennai / Arrivée à Chennai

26 février 2013 : Voyage de nuit entre Madurai et Chennai / Arrivée à Chennai

26 février 2013 : Voyage de nuit entre Madurai et Chennai / Arrivée à Chennai Départ de Madurai en train (le Pothigai Express) : la gare est bondée et on se rend compte que les indiens voyagent énormément en train. En revanche, ils n’arrivent pas à la dernière minute mais passent parfois longtemps à attendre leur train. N’oublions pas que le réseau ferré indien est l’un des mieux organisé au monde ! Certes le confort est sommaire : les accompagnateurs ont choisi la classe SLEEPER, qui est la plus basse classe de voyage : aucun confort et des souris qui passent sous nos pieds ! Après une nuit dans le train, nous descendons à Chengalpattu, banlieue proche de Chennai. Nous sommes arrivés dans la capitale du Tamil Nadu qui compte 15 millions d’habitants environ. C’est dans cette mégalopole que nous allons passé nos deux derniers jours. Plongée dans l’Inde moderne : Arrivés à l’hôtel SRM (hôtel d’application du département hôtellerie), nosu sommes accueillis avec le traditionnel collier de fleurs. Nous sommes accueillis par le directeur du département hôtellerie de l’Université SRM de Chennai, M. Dr Ashok Kumar pour une présentation de l’Université. En Inde, il n’y a pas de formation initiale dans les métiers de la restauration. Les formations sont dispensées après le bac et sont faites en 3 ans. Au bout de ces 3 années, les étudiants peuvent espérer encadrer des équipes au niveau international.   Nous visitons les locaux de l’école. Nous visitons ensuite l’installation de l’université qui compte 25 000 étudiants. Nous avons été stupéfaits de la grandeur de leurs installations (hôpital universitaire, amphithéâtre de 3 500 places, bibliothèque immense,…). En fin de matinée nous avons visité le Grand Chola Hôtel, hôtel qui est sorti de terre 6 mois auparavant. Il compte 800 chambres et revendique sept étoiles. Cet hôtel est HQE et ne rejette pas de CO². Nous avons  été impressionnés par la grandeur et le luxe de l’établissement qui est dirigé par un français, M. Charradeau Philippe. Cet hôtel, malgré son standard international, a su garder l’identité indienne par les uniformes, la décoration et l’architecture. A l’heure où la mondialisation a tendance à uniformiser les bâtiments et les pratiques, le fait de pouvoir garder l’identité du pays nous semble importante. La visite d’une chambre High Tech (domotique dernier cri pilotée par IPad) nous a permis de voir l’avancée technologique de l’hôtellerie de luxe indienne. Nous avons ensuite rencontré le directeur de cet établissement. Il nous a gracieusement invités à boire une boisson chaude et à discuter. Au fil de la conversation, il nous a ensuite invité à déjeuner dans un des restaurant de l’établissement. Les buffets étaient très garnis et la qualité des mets était impressionnante, un accord entre gastronomie indienne et  les produits de qualité. Nous n’étions plus du tout en Inde mais dans un établissement de standard international, moderne et principalement destiné à une clientèle haut de gamme internationale. Pour la plupart des étudiants, ce repas a été une première. Car même si beaucoup d’entre eux sont issus d’une formation hôtelière, peu d’entre eux ont eu la chance de fréquenter des établissements de ce genre. Tous les membres du groupe ont partagé un moment unique.   L’inde est décidément un pays  de contrastes, où l’extrême pauvreté côtoie la grande richesse. Cet hôtel...

lire la suite

25 février 2013 : visite d’un village : Vikramangalam

Posted by on 25 Fév , 2013 in Tamil Nadu India 2013 | 0 comments

25 février 2013 : visite d’un village : Vikramangalam

25 février 2013 : visite d’un village : Vikramangalam C’est le dernier jour chez M. Barhati de la Dhan Foundationpour le groupe. Pour les plus courageux, ce matin ce sera un footing avec les accompagnateurs avant une longue et belle journée dans un village tribal. Le footing se fait dans un environnement de palmiers, de paysages de campagne et une fabrique de briques. La douceur du matin est bien agréable, par contre, la fatigue commence à se faire sentir. Après des étirements et une bonne douche, tout le groupe se met en mouvement. Nous arrivons en bus dans le village en milieu de matinée. C’est avec un superbe collier de fleurs que nous sommes accueillis par les villageois. Nous sommes accueillis par le chef du village (c’est la première fois qu’un groupe français arrive dans leur village). Nous assistons à la pose d’un bindu en signe de bienvenue. Barhati nous propose une visite avec pour guide les écoliers du village, chaque membre du groupe avait donc 2 enfants qui étaient tous très heureux de nous rencontrer et de pouvoir nous faire découvrir leurs lieux de vie. Après nous être promenés dans le centre de ce charmant village, nous entrons dans un temple. Tous les gens veulent être photographiés avec nous. Nous nous rendons en direction des parties agricoles du village. Les notables du village nous accueillent pour une dégustation de jus de coco, nous avons même la chance d’observer la « cueillette » des noix par un villageois. Le temps de découper les noix, nous avons l’occasion de découvrir les plantations grâce à un moyen de locomotion peu commun pour nous, ce sera une balade en charrue trainée par des buffles à travers les champs. Ce sera une visite mouvementée remplie de fous rires ! Nous dégustons ensuite le jus de coco, puis l’ensemble des chefs du village et M. Barhati souhaitent un joyeux anniversaire à Mélissa qui fête ses 22 ans ce jour. C’est encore un moment émouvant pour le groupe et surtout pour elle. Nos hôtes nous présentent ensuite l’importance de l’éco tourisme pour la région, pour préserver le patrimoine et les traditions des habitants, pour faire découvrir aux touristes l’incroyable beauté du pays tout en respectant la nature et en permettant surtout aux villageois de profiter directement des retombées du tourisme.   La matinée se finira par la visite d’un temple avec nos petits guides et un historien pour les descriptions et l’histoire des lieux. tous les gens du village ont assisté à cette visite peu ordinaire. Nous allons ensuite déjeuner en plein air, les femmes avaient préparé le repas pour nous permettre de rester sur place. Après le repas, nous restons avec ces femmes qui nous proposent des activités comme la technique pour réaliser les kolam, qui sont réalisés chaque jour par les indiennes devant leur porte pour souhaiter la bienvenue aux dieux et aux visiteurs. . Leurs gestes sont précis et rapides, les nôtres moins mais nous comprenons la technique pour les réaliser ! Elles nous apprennent également des jeux indiens, des danses… Un réel échange se fait avec ces femmes qui nous transmettent leurs savoirs avec plaisir ! Tous réunis, nous allons nous poser trois questions entre français et Indiennes, voici les questions : Du groupe français aux femmes Indiennes : – Pourquoi les hommes ont-ils tous une...

lire la suite

24 février 2013 : Madurai et un coin de paradis (Arritapatti)

Posted by on 24 Fév , 2013 in Tamil Nadu India 2013 | 0 comments

24 février 2013 : Madurai et un coin de paradis (Arritapatti)

24 février 2013 : Madurai et un coin de paradis (Arritapatti) La journée du dimanche 24 février fut un peu à l’image de l’Inde, une Inde à deux vitesses. Une journée qui débuta par une matinée mouvementée avec la visite d’un marché aux fruits et légumes puis la visite du marché aux fleurs de Madurai. Elle se poursuivit  beaucoup plus calmement l’après-midi par la découverte d’un village perché dans les basses montagnes indiennes  et une initiation à la méditation. La matinée commence donc par une excursion au marché aux fruits et légumes de Madurai. L’endroit est plutôt propre. Le sol est malgré tout, plein de terre, de détritus et reste relativement humide. La plupart des étals sont en désordre, d’autres au contraire sont bien rangés. Les ruelles du marché sont très colorées par la variété de fruits et légumes. Nous en reconnaissons certains, la carotte, le panais, la tomate, la papaye. Mais certains nous sont totalement inconnus (lady finger, …).   Les gens sont contents de voir des européens et à aucun moment nous n’avons été sollicités pour acheter quoique ce soit. Au contraire, les gens nous parlait gentiment et nous expliquer ce qu’ils vendaient avec parfois la barrière de la langue. Les gens ont des visages, de beaux visages, des visages qui expriment une histoire, une vie difficile,… Nous partons ensuite pour le marché aux fleurs. Dès la sortie du bus, les odeurs florales nous imprègnent les narines. Paradoxalement, la beauté des fleurs peine à cacher la saleté des lieux.   De la terre par terre mélangée à de l’eau jetée par les marchands. En dépit de cela, l’odeur de jasmin, de rose et d’autres fleurs d’Inde encore sentent excessivement bon. Ce qui nous surprend également c’est la couleur des ateliers, du vert vif, du bleu, du rose,  du orange. Ces couleurs omniprésentes en Inde dans le quotidien des gens. Ces fleurs sont transformées par la suite en colliers, en guirlandes qui vont fleurir les coiffures des indiennes ou servir d’offrandes au temple ou sont vendues telles qu’elles. Ensuite, rencontre avec les dirigeants de la Fondation DHAN. Présentation des deux entités : la fondation DHAN et NAMASTE I.N.D.E. dans le but de créer des liens associatifs entre les deux. Remise de cadeaux à nos partenaires : M. Barhati et M. Vasimalai Repas réalisé par un groupe de femmes d’un village pris sous le portrait de Gandhi. L’après-midi se passe dans les basses montagnes indiennes. Près d’un tout petit village composé peut être de 15 ou 20 maisons maximum perchées sur la roche. En face une longue étendue d’herbe et un lac. En arrière-plan, se trouve la montagne. La magie des lieux est sublimée par le soleil couchant qui magnifie les roches, les visages, le ciel,… Un banyan tree (l’arbre éternel aux branches qui prennent racines) nous accueille, il est immense et de toute beauté. On découvre la joie d’un enfant jouer avec de l’eau et d’une femme qui allume le foyer pour cuisiner. A la sortie du bus quelques habitants intrigués par la venue de 21 personnes, nous accueillent. Des sourires, des mots en anglais s’échangent, ainsi que quelques photos. Nous attaquons une petite marche vers le sommet de la montagne pour nous rendre dans un endroit magnifique entouré de la montagne.   Un vrai petit coin de...

lire la suite

23 février 2013 : Départ vers Madurai

Posted by on 23 Fév , 2013 in Tamil Nadu India 2013 | 0 comments

23 février 2013 : Départ vers Madurai

23 février 2013 : Départ vers Madurai Ce matin, réveil matinal pour notre corps qui malgré tout commence à s’habituer à ce rythme soutenu. Départ de Pondy pour rejoindre Maduraï. Nous passons la matinée à rouler et mettrons 8h pour faire 330 km avec toutefois de belels portions roulantes. La vie, même sur la route est lente et douce. Petite halte dans un boui-boui pour déguster un thé Tchaï (thé au lait aromatisé de gingembre et de cardamome). Nous croisons une procession, nous pensons en premier lieu qu’il s’agit d’une manifestation. Non, c’est un mariage : offrande, musique, pétards,… La joie est dans la rue, à chaque moment de la journée. Arrivée à Maduraï, une des plus grandes villes que nous traverserons, où M. Barhati, président de DHAN Foundation nous accueille. Il a organisé trois jours d’une précision militaire, autour de l’éco-tourisme : les villageois qui nous accueilleront se partageront une part de nos dépenses. Le rythme soutenu n’a pas toujours été du goût de tout le monde. Certains auraient plutôt préféré moins d’activités mais qui durent plus longtemps et surtout qui nous permettent de plus grands échanges avec la population. Contrairement à d’habitude, nous n’étions pas logés dans un hôtel de centre ville mais dans un logement en pleine nature. La surprise fut quand nous avons découvert nos chambres dans l’ « hôtel » Sœur Thérésa, un petit lit muni d’un micro matelas, un seau pour la douche (sans pomme de douche), et surtout, des insectes (mille pattes, araignées et blattes).  Cette nuit a été une des plus difficile, mais c’était celle qui nous a permis de vraiment comprendre l’Inde. L’après-midi a été consacrée à la visite du plus grand temple de l’inde du Sud : le Menakshi Temple de MaduraÏ. Un historien (de 80 ans, qui en faisait 60) qui parlait un bel anglais nous a présenté l’histoire des divinités dans un lieu où le soleil couchant apporté une douceur satinée.         Il existe une vie dans l’enceinte du temple à l’air libre, mais également à l’intérieur du temple, dans la nuit. Moments de dévotion et de détente ou de méditation. La lumière est merveilleuse. Les indiens raffolent se faire prendre en photo avec nous ! En fin de soirée, retour à l’« hôtel » où un repas traditionnel local nous attendait. Moment de détente et de décompression. Nuit pas tout à fait paisible ! Mais des centaines de gens ont dû dormir dans ce lieu alors pourquoi n’y arriverais-je pas ? Article rédigé par Amélie (2ème année BTS Hôtellerie)...

lire la suite

22 février 2013 : Pondicherry, Cuddalore et Apresschool

Posted by on 22 Fév , 2013 in Tamil Nadu India 2013 | 0 comments

22 février 2013 : Pondicherry, Cuddalore et Apresschool

22 février 2013 : Pondicherry, Cuddalore et Apresschool Ce vendredi 22 février, une bonne journée nous attendait ;  shopping, plage et contact avec l’association Apresschool. Levés à 7h, on se prépare pour la journée, 8h30 petit déjeuner tous ensemble. Moments agréable de lenteur et de communion. Nous partons ensuite direction les magasins en rickshaw (dit aussi touc-touc), première fois pour certains d’entre nous. C’était bien amusant, arrivés nous allons dans différents magasins, Auroville, Casablanca… acheter quelques souvenirs. Nous prenons ensuite le bus pour rejoindre Cuddalore ; Pierre nous avait parlé d’un “yogi” qui taille une quille de bateau depuis plusieurs années. Nous aurions aimé le rencontrer mais une fois sur place, impossible de nous faire comprendre et de rencontrer cet homme. Pour manger, nous nous sommes arrêtés dans un restaurant en bord de route (enfin plusierus restaurants avant de faire notre choix !). Nous avons mangé, devinez quoi ? du riz sous forme de thali. Avant de rejoindre Aprèsschool, nous nous sommes arrêteés sur une plage quelques temps, un moment de détente où nous avons rencontré de jeunes indiens. En parallèle de la plage, deux jeunes indiens étaient en train de se marier devant un petit autel. Ils souhaitaient se marier mais leurs parents n’étaient pas d’accord. Nous avons pu assister à leur union (entourés de deux témoins et d’un brahmane !). Moment fort où nous avons bien senti la douleur de ces deux personnes. Ensuite direction Aprèsschool. Dans le bus, nous nous sommes répartis toutes les fournitures qu’avaient collectées en France les deux ambassadrices de l’Unicef. Devant l’école, la directrice nous a accueillis. Ensuite, nous sommes allés dans la salle de classe ou se trouvaient les enfants. Quand nous sommes entrés dans la salle, ils étaient assis. Nous nous sommes installés, les enfants se sont levés et là, surprise, ils nous avaient préparés une danse. Dès qu’ils ont commencé à chanter et à danser, j’ai eu une très grande émotion, c’était très touchant, j’en avais les larmes aux yeux. Ensuite, nous sommes allés nous assoir avec eux, à leurs côtés. deuxième surprise, un petit garçon est venu s’asseoir sur mes jambes sans un mot sans un regard. J’ai senti en lui un besoin d’affection. Il cherchait des câlins, des regards. Il a découvert mon appareil photo et n’a pas cessé de vouloir faire des photos. Nous sommes ensuite allés visiter leur école, qui est aussi une maison d’accueil pour des enfants nomades (des gitans) ou pour des orphelins. Certains des parents viennent leur rendre visite mais d’autres ne les voient jamais. C’est touchant de les voir nous montrer les photos de leur famille. Ils sont souriants, ils jouent et j’ai aimé ces moments. L’infirmière présente au groupe l’infirmerie ainsi que les médicaments destinés aux enfants, financés par le collège Jean Renoir de Bourges. Nous sommes ensuite allés dans le village voisin voir un exposition de photos des gens du village, organisée par une troupe française. Avant de partir, nous sommes allés saluer les enfants, nous avons pris des photos avec eux , ils adoraient ça. Mais le moment venu (où il fallait partir), c’était très difficile de devoir les laisser.   Dans le bus tous les souvenirs de cette journée m’ont émue. Puis nous sommes partis au restaurant “La Terrasse” proche de la plage, pour y consommer un...

lire la suite

21 février 2013 : Pondicherry et Auroville

Posted by on 21 Fév , 2013 in Tamil Nadu India 2013 | 0 comments

21 février 2013 : Pondicherry et Auroville

21 février 2013 : Pondicherry et Auroville Le lendemain de la soirée gastronomique chez Pierre, nous sommes allés visiter le lycée français de Pondicherry. Nous avions rencontré le directeur du lycée la veille, où il avait été invité. Il nous a fait visiter les locaux, c’est un bâtiment magnifique avec une très belle végétation dans la cour extérieure. Nous n’avons pas eu l’occasion de rencontrer les élèves car ils étaient en classe, et contrairement aux idées reçues il y a beaucoup plus d’élèves indiens que français.   Ensuite, nous sommes allés à quelques rues du lycée, à l’Alliance Française, là encore nous avions rencontrés Mr Mongiat lors de la soirée. L’Alliance Française est un centre de langue et un centre culturel où des étudiants sont formés dans divers domaines. Nous avons mangé au restaurant de Pierre le midi. Certains élèves ont présenté en anglais le projet Tamil Nadu India à une journaliste du quotidien ‘The Hindu“. Nous avons dégusté un petit rafraichissement et nous avons profité et pris notre temps pour déjeuner. La journée se poursuit en direction d’Auroville, une ville créée par « LA MERE » en 1968, compagne spirituelle du philosophe « SRI AUROBINDO », une ville de paix, sans croyance, sans opinion politiques et sans religion. Au centre de cette ville utopique, née de l’esprit “baba”, se trouve le « MATRIMANDIR », qui ressemble à une énorme balle de golf en or. C’est un lieu que j’ai trouvé très apaisant, puisque c’est un centre de méditation où l’on se ressource, même si, nous ne pouvions pas pénétrer à l’intérieur de ce lieu de méditation, c’était un paysage magnifique.   La terre rouge du chemin vers le Matrimandir. En fin de journée, nous avions prévu d’aller nous baigner à la mer. Nous avons donc pris le bus, et là, petit contre-temps sur la route : un petit chemin en terre, notre bus d’un coté et un énorme camion chargé de grumes de bois en face. Le stress était présent, on ne savait pas comment on allait pouvoir passer, le camion a forcé le passage en se rapprochant d’un arbre, il  a laissé tomber quelques morceaux de bois. Tout les indiens présents autour de cet incident étaient sortis de leur véhicule et essayaient d’aider au mieux la situation, chacun guidant le camion, d’autres, notre bus,… Le bus était à quelques millimètres du fossé (accotement d’un mètre de profondeur !), mais aussi du camion. Heureusement Shiva notre chauffeur était un expert, et nous nous en sommes très bien sortis. Le stress est redescendu, et cela reste une petite anecdote pour nous. Arrivés à la mer, nous nous sommes jetés dans les vagues, la mer était chaude, c’était un moment génial où tout le monde s’est détendu. Néanmoins, tous les regards des indiens étaient sur nous, c’était un peu gênant d’être regardées de cette manière, parce que nous en tant que « femmes » nous étions en maillot de bain. D’ailleurs, certains hommes qui se baignaient, n’hésitaient pas à nous frôler et nous toucher dans l’eau, un moment désagréable pour les filles, mais nous avons su gérer la situation et cela ne nous a pas traumatisées. Peut être que notre tenue n’était pas adaptée à la situation. Les indiens se baignent en pantalon et le haut couvert. Fin d’une journée bien remplie, malgré de la fatigue, nous avons...

lire la suite

20 février 2013 : Journée gastronomique franco-indienne à Pondicherry

Posted by on 20 Fév , 2013 in Tamil Nadu India 2013 | 0 comments

20 février 2013 : Journée gastronomique franco-indienne à Pondicherry

20 février 2013 : Journée gastronomique franco-indienne à Pondicherry Tout a commencé par une rencontre,… avec Pierre, notre ami restaurateur de Pondicherry. Le mercredi 20 février a été l’une des journées les plus fortes émotionnellement pour nous les lycéens issus de formation hôtelière et plus spécifiquement, ceux qui ont travaillé en cuisine à produire un repas franco indien. Nous avons pu passer la journée entière avec des indiens plus ou moins jeunes et parlant plus ou moins bien l’anglais au sein de leur restaurant. Nous avons ainsi pu échanger et partager tout le long de la journée. La journée a commencé le matin de bonne heure au marché de Pondicherry ; le Grand Bazar avec Pierre notre ami restaurateur. Nous y sommes allés acheter les poissons et les crevettes dont nous avions besoin pour le diner. Les poissons, daurades royales coûtaient 300 roupies le kilo soit 30 francs soit 4.5 € ! Mais il était impossible d’obtenir plus de 5 à 8 kilos (nous en avions besoin de 20 kg). Nous avons donc choisi plusieurs variétés. Les poissons étaient du jour et conservés dans un peu de sable (qui leur garde la fraîcheur mais aussi un peu d’humidité). Nous avions découvert ce marché la veille en groupe mais là à 6, nous étions vraiment confrontés à la proximité et nous avons discuté avec les vendeuses de poisson. Des femmes adorables nous ont laissé leur place pour que l’on puisse nous asseoir et nous reposer. Elles ne parlaient pas anglais, nous ne leur avons rien acheté mais elles étaient comme heureuses de nous voir et elles ont été vraiment très gentilles avec nous. Ce fut le premier geste d’hospitalité envers nous de cette journée. Ensuite retour au restaurant de Pierre en rickshaw, expérience totalement décalée où le chauffeur se faisait un plaisir à jouer du klaxon, à frôler les pare-chocs des motos et voitures, à s’approcher au plus près des trottoirs et des gens, mais jamais, au grand jamais il n’a pris de risques ! Une course effrénée de 4 min pour 60 roupies, soit 6 francs soit 1 € environ. Et la folle journée en cuisine a enfin pu démarrer. Après avoir été brièvement déstabilisés par des cuisines atypiques, en faisant abstraction totale de nos cours pourtant très instructifs de sciences appliquées et grâce à la gentillesse et les efforts de toute l’équipe de cuisine pour nous mettre à l’aise, nous avons pu prendre possession des lieux. Tout au long de la journée, il y a eu une réelle cohésion entre les français et les indiens, nous formions une vraie équipe. Nelly, l’aide cuisinière est venue se joindre à nous et nous a expliqué sa vie : son mari était décédé, mais elle n’avait pas l’air de trop le regretter. Il buvait et la battait. Les indiens avait avec nous une relation forte basée sur l’affectif. Et c’était très plaisant. Le midi, alors qu’ils avaient un service à assurer, ils sont restés très disponibles avec nous. Nelly qui finissait normalement à 16 h est restée jusqu’à 20 h et ne voulait plus partir. Beaucoup de membres de l’équipe sont restés avec nous le soir pour nous aider au service. À la fin du service, pour les remercier, nous leur avons offert des couteaux, nos couteaux français. Ils étaient très émus, nous aussi. Cette...

lire la suite

19 février 2013 : Pondicherry

Posted by on 19 Fév , 2013 in Tamil Nadu India 2013 | 0 comments

19 février 2013 : Pondicherry

19 février 2013 : Pondicherry Voilà maintenant quatre jours que nous sommes en Inde ! On a l’impression que cela fait une éternité que nous sommes partis. Nous poursuivons notre aventure à Pondicherry où nous découvrons une autre facette de cette ville : le marché du Grand bazar. Couleurs, désordre, foule, légumes, fleurs, viandes, volailles, fruits,… Le marché est une véritable fête dans laquelle tout le monde se parle, se regarde, négocie,… Tout le monde vit ! Le marché est un véritable lieu de rencontre où les gens se parlent sans se connaître. Nous ne pouvons pas circuler à 21 personnes. Alors de petits groupes se dispersent de manière à pouvoir participer de manière plus « professionnelle » au jeu magique de la négociation indienne. Epices, encens, fleurs,… Tout m’attire,… Le marché est immense, tel un labyrinthe infini dans lequel il est impossible de se perdre. Parfois, il faut oser se perdre pour flâner et découvrir des lieux inhabituels. A cela, s’ajoutent les regards foncés se posant sur nos visages blancs. L’Inde, nous y sommes ! Ce moment et cette visite nous le rappelle  incontestablement. Nous négocions le prx des épices : 30 roupies les 100 grammes soit 0,50 € ! Entre deux achats, deux affaires, nous prenons des photos par ci, par là. « Photo ? » les marchands appellent à la capture visuelle de nos gros appareils qui décorent nos tenues européennes. Une femme derrière un stand appelle les filles du groupe  auxquelles elle offre des fleurs qu’elle coince majestueusement dans nos cheveux attachés. Le marché est beau et coloré. Il titille nos sens. La fatigue imposée par la foule nous rattrappe et nous pousse à mettre fin à ce rêve « démesuré ». Nous quittons le marché et entrons dans une grande surface proche, qui nous montre l’immense contraste du commerce. Tout de suite, cinq vendeurs viennent à ma rencontre et me posent une multitude de questions : « Country ? » « Name ? », « Age ? », « Lucky you are in India ? ». Nous sympathisons . Vient ensuite la demande inévitable de indiens : « photo ? ». C’est alors que je me retrouve en plein milieu du magasin entourée de tous les vendeurs qui sourient et s’extasient devant l’image de nos visages rassemblés. Contraste de peaux, des chevelures, mais au fond, une même envie : la rencontre de l’autre. Nous partons ensuite en direction du restaurant Surguru de Mission street. Le thali est une fois de plus au rendez-vous ! Epices, riz,  sauces colorées,… Malgré la puissance des épices qui ensorcèle notre estomac, nous le dégustons avec plaisir, joie et bonne humeur. En sortant, la chaleur est accablante : 30 °C ! mais nous sommes tous rassasiés et comblés dépices. De l’autre côté de la rue, nous apercevons un groupe de garçons étudiants en uniforme. Ils nous observent, l’air amusé,… Tout de suite, je ressens cette envie d’échanger quelques mots, de leur parler. Nous traversons pour les rejoindre. Ici commence un instant magique, encore ! Ils nous invitent à rentrer dans la cour de leur école. Je me sens étrange, et à la fois, enjouée  de voir tous ces jeunes tourner autour de nous. Poignées de main, regards, rires. Un véritable moment de joie s’installe en moi. Un étudiant apprenant le français nous expliquent qu’ils ont environ 18 ans. Le moment est intense. Malheureusement, il faut faire vite car nous avons un programme chargé et des personnes qui nous attendent. Je laisse alors une petite...

lire la suite

18 février 2013 : Départ vers Pondicherry

Posted by on 18 Fév , 2013 in Tamil Nadu India 2013 | 0 comments

18 février 2013 : Départ vers Pondicherry

18 février 2013 : Départ vers Pondicherry Départ de Mahabalipuram pour la direction de Pondichéry.   La route est longue. Nous nous arrêtons pour voir des rizières qui forment le paysage du bord de la route. De magnifiques couleurs vertes, jaune surplomb l’horizon. Malheureusement des tas de papier viennent gâcher cette vu si belle. On y voit également des femmes ramasser le riz dans des conditions et des postures épouvantables mais toujours avec le sourire. Je ressens beaucoup d’émotion en les voyant travailler. Ensuite nous reprenons la route. Presque arrivés à Pondichéry, on se retrouve bloqué par une manifestation de jeunes étudiants en droit qui manifestent suite à l’agression d’un jeune étudiant avocat par un policier. Après quelques échanges avec ces jeunes, on finit par savoir qu’ils peuvent manifester parce qu’ils sont en vacances sinon ils n’auraient pas eu le droit. Un seating pour manifester, très différent de la France. Retour au calme et fin du trajet. Une fois à Pondichéry le groupe se divise en deux pour aller dans deux hôtels différents. Certains dorment au « garden » où se trouve un magnifique jardin calme et reposant et avec des chambres « rustiques ». D’autres se dirigent vers Aurodhan, un magnifique hôtel à la fois galerie d’art. Pas de jardin mais une très belle vue sur la mer, avec des chambres très jolies et un confort plus que suffisant. Une fois installés, nous partons manger un thali végétarien tous ensemble au restaurant « le Surguru “. Le thali c’est une base de riz agrémenté de beaucoup de sauces et garnitures de légumes à manger dans un ordre précis. Après le repas nous nous dirigeons vers la fabrique de papier du “Ashram de Sri Aurobindo” que nous visitons. Le papier est réalisé de manière la plus naturel possible (sans produit chimique), lors de la visite nous pouvons voir des hommes en plein travail qui pour nous nous font une petite « démonstration ». Fabrication de feuilles de papier et coloration de papier à la cuve. On se retrouve tous à la boutique de papier pour quelques achats… Un peu de retard sur le programme on ne peut finalement pas aller à l’atelier «Au fils d’Indra » on se dirige alors sur le bord de mer. L’endroit y est très animé, il s’y déroule une conférence pour les femmes. On y entend de la musique indienne. Les personnes semblent très intriguées par notre groupe. Beaucoup d’entre elles nous prennent en photo, nous parlent, un beau moment d’échanges se passe. Le groupe se sépare à nouveau. Certains élèves d’hôtellerie vont avec leurs professeurs visiter le restaurant de Pierre là ou se déroulera la soirée de mercredi. L’objectif est d’organiser la soirée. Pierre Elouard, notre ami de Pondy. Le reste du groupe se balade tranquillement au bord de la mer. On se repose sur les rochers pour admirer la mer mais encore une fois autour de nous se trouvent des déchets, On y aperçoit même des rats. Sur le chemin de l’hôtel nous faisons des rencontres intéressantes, sur le trottoir des jeunes enfants sont assis avec des professeurs qui les aident à faire leurs devoirs. Une fois tous réunis au « garden », on part manger. Après 30 min de marche qui nous a ouvert l’appétit nous voila au restaurant « l’aristo ». Petit plaisir du soir, on ne mangera pas végétarien, ce...

lire la suite

17 février 2013 : Visite de Mahabalipuram

Posted by on 17 Fév , 2013 in Tamil Nadu India 2013 | 0 comments

17 février 2013 : Visite de Mahabalipuram

17 février 2013 : Visite de Mahabalipuram Ce matin, petit réveil matinal à 5 heures ! Difficile de bouger son corps en ce début de voyage. Le portail de l’hôtel est fermé. On a fait le mur avec les profs, c’est du beau ! Le soleil va se lever. Les pêcheurs partent à la pêche, nous nous dirigeons vers la plage de Mahabalipuram rebaptisée Mamapuram, pour admirer un lever de soleil sur l’océan indien, la baie du Bengale. Assis dans le sable humide et chaud, la lumière douce apparaît, les barques sont amenées en bordure d’eau par deux sbires sous le regard du capitaine. Les moteurs sont montés et le tout est poussé à l’eau. Les hommes équilibristes se tiennent debout comme de valeureux guerriers face aux grandes vagues. Leurs bateaux sont à l’image de leur pays : très colorés. Au loin, on aperçoit le shore temple ! Petit déjeuner en terrasse, reposant ! Ensuite, départ avec notre guide Pascal qui parle un peu le français de Pondy pour découvrir l’histoire de la ville à travers les roches sculptées. Découverte du temple puis de la pénitence d’Arunja et enfin de la Krishna Butter Ball. Pascal va nous guider à travers un dédale de temples, de statues, d’avatars de Krishna, de Vishnu et de Bramha. On découvre les emplacements de vieux forts anglais de bord de mer puis deux phares posés sur une colonne vertébrale de roches. Enfin, les five rathas, les cinq chariots, qui sont des statues sculptées à partir d’un monolithe et qui retracent la vie des rois Pallavas, du Mahabharata du VIIème siècle. Puis on termine par le shore temple : temple de bord de mer. Petit repas en bord de mer, où nous avons attendu plus d’une heure que la cuisinière nous prépare un curry de poisson à partir de poisson de jour. Le sea rock c’est top ! Après-midi détente et shopping pour certains dans les rues plutôt baba de cette ville. Certains vont préférer une petite baignade qui restera dans les mémoires car faute de ballon, une noix de coco fera l’affaire. Repas dans un restaurant street food où les cuisiniers sont en bord de rue et nous avaient préparés un curry végétarien. Ensuite, errance dans les rues de Mamapuram, dégustation de pâtisseries indiennes et découverte du monde de la nuit, moment où certains lieux deviennent des dortoirs, et où les plus pauvres prennent possession d’endroits à l’ombre pour y passer la nuit dans un drap. Grande leçon pour comprendre les problèmes liés à l’Inde, aux castes, aux situations catastrophiques que vivent certains. On commence à aborder la violence faite aux femmes, les problèmes liés à la sexualité,… Article rédigé par Victor (1ère Btn...

lire la suite

16 février 2013 : Kanchipuram puis départ vers Mahabalipuram

Posted by on 16 Fév , 2013 in Tamil Nadu India 2013 | 0 comments

16 février 2013 : Kanchipuram puis départ vers Mahabalipuram

16 février 2013 : Kanchipuram puis départ vers Mahabalipuram   Première véritable journée en Inde, premières impressions, mais aussi première malade… Vision de la ville au petit matin : Aujourd’hui c’est notre première journée en inde, et tout  commence par un réveil dans un superbe hôtel. Ce matin-là, au petit déjeuner nous apprenons que Muriel n’est pas très bien, et ne pourra pas nous accompagner. C’est donc embêtés pour elle que nous partons visiter nos premiers temples conduits par Shiva et Gopal. A peine arrivés au temple de SRI EKAMBARANATHAN, nous sommes tout de suite accostés par des marchands ambulants (good price, good price !) ce qui est vraiment oppressant au bout d’un certain temps. La groupe est encore bien compact : première prise de contact avec l’Inde oblige ! Ce fait mis à part, nous sommes tous impressionnés pas la grandeur et les couleurs vives que nous offre l’entrée du temple, bien-sûr en entrant, on enlève nos chaussures et l’on paye quelqu’un pour qu’il nous les garde le temps de la visite. Dans ce temple c’est aussi le vrai premier contact avec les gens. A un moment, j’ai souri à un groupe de trois filles qui ont tout de suite voulu prendre une photo avec moi, ce qui peut être assez surprenant au début, mais on s’y fait rapidement ! Juste après nous avons croisé un groupe scolaire de filles qui nous font de timides signes de main et nous lancent des « Hi! » très joyeux et juste derrière elles, un autre groupe scolaire, composé cette fois uniquement, de garçons, qui eux se précipitent sur nous, pour nous serrer la main, nous dire leur prénom, et se faire prendre en photo. Ce contraste était juste excellent ! Les couleurs destinées au bindu sont éclatantes : rouge vermillon et jaune puissant.   Nous avons eu droit chacun à une communion avec le bramhane du temple dédié à Shiva (entre religion et commerce !!!). Il a bien sûr fallu payer ! Nous nous sommes ensuite assis et nous avons pris 5 minutes pour réellement commencer notre carnet de voyage.   Les temples sont des lieux de vie : nous sommes abordés par une myriades de jeunes élèves. La lumière est source de vie, elle est partout dans les temples. L’entrée des temples accueille tous les gens de petite condition. Nous sommes allés voir le deuxième temple prévu : KAMAKSHI Amman. Il faut savoir qu’à Kanchipuram (la ville aux 1 000 temples), il y a plus de 125 temples ! Dans ce deuxième temple, nous avons découvert : – l’arbre sacré des indiens : un arbre placé au sein du temple et que les indiens vénèrent en déposant soit des pierres (pour faciliter l’accès à une maison) ou en accrochant des tissus et des petites figurines (symbole de fertilité et d’envie d’avoir un enfant).   – un mariage pour lequel des musiciens jouaient des airs syncopés – la bénédiction de l’éléphant Ganesh Après cela nous avons mangé un thali dans un petit restaurant où Gilles, Claire et Emma avaient déjà mangé et ils en ont profité pour leur apporter une version papier de quelques photos qu’ils avaient prises d’eux ce qui leur a fait très plaisir !   Cette après-midi-là, nous avons été dans une soierie, où avant d’acheter nous avons découvert comment sont faits les...

lire la suite

15 février 2013 : Départ de Chennai vers Kanchipuram

Posted by on 15 Fév , 2013 in Tamil Nadu India 2013 | 0 comments

15 février 2013 : Départ de Chennai vers Kanchipuram

15 février 2013 : Départ de Chennai vers Kanchipuram Embarquement pour Chennai. Là, la température est plutôt clémente. On retire les polaires, les anoraks,… on revit. Arrivés à Chennai, nous avons fait la rencontre de nos deux chauffeurs indiens qui se nomment Gopale et Shiva. Gopale a 21 ans,  il est l’apprenti de Shiva qui a 28 ans. Mais Praveen, le responsable d’ECO Ventures nous attendait. Il a planifié avec nous depuis la France tout le séjour, les hôtels et les trajets. Arrivée en Inde. Notre bus pour les 15 jours. Après avoir fait connaissance très rapidement, nous avons traversé Chennai la grande en perpétuels travaux pour nous diriger vers Kanchipuram. La ville aux 1 000 temples (il y en a 125 en fait). Notre premier hôtel le GTR Régency où nous avons dormi une nuit.  Un plutôt bel hôtel confortable. Arrivée à ce dernier, Praveen d’ECO ventures nous a invité au restaurant de l’hôtel. Notre premier vrai diner indien ! Il s’agissait d’une soupe de légumes en entrée, suivit d’un buffet composé de nans, chapati, poulet, mais surtout de riz. Et tout cela épicé bien entendu ! À la fin du repas, nous avons fêté les 22 ans de Caroline avec un magnifique et très bon gâteau. Un peu kitsch quand même, du type gâteau anglais plein de crème. Puis nous sommes allés nous coucher après deux jours de trajet assez fatigants (ca fait plus de 30 heures que nous avons quitté Bourges) ! Article rédigé par Simon (1ère Btn...

lire la suite

14 février 2013 : Départ de Bourges Direction Chennai

Posted by on 14 Fév , 2013 in Tamil Nadu India 2013 | 0 comments

14 février 2013 : Départ de Bourges Direction Chennai

14 février 2013 : Départ de Bourges Direction Chennai Ce matin, froid glacial, nous sommes partis pour la gare de Bourges vers 9h30. Pincement au coeur : peur du départ, de laisser nos familles, mais aussi enthousiasme, car cela fait plus d’un an et demi que nous préparons ce séjour. Ca discute dur dans le train. Arrivés à la gare de Bourges, nous avons pris le train en direction de Paris. Pour s’occuper durant ce trajet, certains ont joué aux cartes, d’autres ont dormi ou bien mangé. Il a fallu transférer tous nos bagages par le métro. Bonjour la galère car avec les 50 kg de dons et les 30 kg de bouteilles de vin pour nos ateliers en Inde, nos valises étaient pleines à craquer. Certaines d’ailleurs plus que d’autres. 28 kg maxi à ne pas dépasser. La galère avec tous ces bagages à transporter. Pourquoi ne pas voyager léger ? Nous nous sommes arrêtés à la gare d’Austerlitz, puis nous avons pris le métro pour nous rendre à l’aéroport Charles de Gaule. Attente, enregistrement, douane, sécurité, attente, embarquement. Opérations de sécurité, de contrôle, d’enregistrement, attentes…. Nous avons profité de ces moments pour envoyer les derniers sms à nos proches. Nous avons patienté environ 3 heures avant de pouvoir prendre l’avion, mais cela a permis à certains de bien se préparer pour le vol qui a duré 13 heures. Personne n’a eu de peur panique lors du décollage, mais heureusement que certains adultes n’étaient pas trop loin. Manger et dormir : les seules occupations d’un vol de nuit. A New Delhi (2 heures d’attente), changement d’avion pour Chennai. On reste tous à peu près ensemble. Peur de se perdre ou de s’égarer. Survol du Pakistan. A l’atterrissage, nous avons chanté un Happy Birthday en plein avion pour fêter l’anniversaire de Caroline. Moment émouvant pour elle Et pour nous aussi ! Article rédigé par Simon (1ère Btn...

lire la suite
Ver peliculas online